Photographie & Darktable

Dernières publications

Darktable version 1-6-3Lorsque j’ai voulu installer Darktable sur Lubuntu (une distribution très légère dérivée de Ubuntu), j’ai naturellement été sur la logithèque. J’ai cherché Darktable, je l’ai trouvé, et je l’ai installé. Mais en démarrant mon logiciel et en suivant quelques articles à son sujet sur internet, je me suis rendu compte que je n’avais pas la dernière version.

 

Dans mon cas, la version disponible via la logithèque était la 1.4.2 alors que la version 1.6.3 était disponible. Sachant que la 1.6 a apportait pas mal d’améliorations, je pense notamment à la possibilité de faire des retouches locales, et que les anciennes versions peuvent être à l’origine de problèmes si votre appareil photo est récent, cela peut être assez gênant.

 

 

Lire la suite…

J’Darktable logoavais envie de me mettre à la photographie il y quelque temps déjà, mais mon budget d’étudiant ne me permettait pas de m’acheter un appareil photo reflex. Le petit compact et mon téléphone ne me permettant aucun réglage, les limites furent vite atteintes. Toutefois, rien ne m’empêchait d’améliorer les photos que je pouvais prendre. Ainsi, j’ai choisi d’utiliser le logiciel de développement photographique Darktable, et voici pourquoi.

 

Avoir un reflex et ne shooter ni en raw, ni développer ses photos via un logiciel de derawtisation me paraît contradictoire (pour ne pas dire autre chose). J’ai donc décidé de commencer « l’apprentissage » d’un de ces logiciels avant même d’avoir un appareil photo reflex. La maîtrise de ces programmes permettant d’améliorer drastiquement le rendu, même avec une photo issue d’un smartphone ou d’un compact. Bien entendu, j’ai essayé la référence: Lightroom. Mais étant donné que je ne l’ai pas utilisé de façon très ponctuelle, mon avis quant à celui-ci n’est pas pertinent ici, et mes comparaisons resteront succinctes.

 

C’est également la raison de cet article. Parler du célébrissime Lightroom ici n’aurait pas eu une grande valeur étant données les nombreuses sources de contenu lui étant dédiées et leur grande qualité. Gardons en tête que mon avis restera un avis de débutant. Je n’ai pas de préjugé envers Lightroom, je ne suis pas non plus un évangélisateur du libre, et j’espère vous donner ici un avis le plus neutre possible.

Lire la suite…